Denis Chapoullié

Rue Denis Chapoullié by the way

Category: Reportages

China OP

Ça valse, martèle, grince, rouille, pousse, visse, scie, soude, enfonce, creuse, colle, cimente, échafaude, s’élance, gonfle, s’étend, s’envole.

 Idéogramme au casque

Ça crie, ça s’appelle, ça sonne, ça rigole, ça souffre, ça mange, corps vivant de ferraille, colossal, affamé, mille lances vers le ciel, conquête.

Opéra de Pékin, Beijing 2003.

 

La Nuit de l’Orénoque

Tout parait calme, incendie d’étoiles

La Nuit de L'Orénoque

éternel, éloigné, sans fin, sans crainte

soudain déchiré

 les singes hurleurs, leurs vociférations glaçantes

et puis oubliées

Venezuela 2015.

La Victoire et la Croix

2eme titre de Rafaël Nadal ( 2 / 9 )

Finale Roland Garros 2006.

La Victoire et la Croix_

Balle de match,

Le Pirate étouffe le Bretteur.

Rafa bat Roger, qui n’en peut mais…

Paris est Charlie

7 janvier 2015. République.

2.Elle est Charlie

11 janvier 2015. Nation.

1. Elle n'y croit pas

Среда, 7 января 2015

Они убили мое детство, с моими  « Пилотами », которых я так  ждал каждый раз: конечно  « Большого Дюдюша »  Кабю, затем женщины плотоядные растения Волинского в Хара Кири, и затем Шарб и его капли в нос и его гений антиклерикальной провокации, Тиньюс и его насмешки, Оноре́ и его рисунки как гравюры  19-го века,  дядя Бернард, наш почти единственный экономист ясновидящий , и те которые сопровождали  или защищали их . Я знаю, что все  тем вечером плакали, нас было так много,  это были мы.

1.Il regarde

2.Elle brandit

3.Charlie's Angels

4.Les fleurs

Miercuri, 7 ianuarie 2015 (ro)

Ei au ucis adolescența mea, până la copilărie,  cu « Pilote » -urile mele atât de așteptate: bineînteles  Marele Duduche de Cabu, apoi femeile plante carnivore de Wolinski în Hara Kiri, și apoi Charb și picăturile sale de nas, și geniul său al provocării anticlericale, Tignous și ironiile  sale elefantice, Honoré și desenele sale ca niște gravuri din secolul 19, Unchiul Bernard, aproape unicul nostru clarvăzător economic, acei ce le-au fost alături sau le-au protejat. Știu că toți plângeam în acea seară, eram atât de numeroși, eram noi.

1. Ils pleurent

2.La République

3. Les bougies

 

Mercredi, 7 janvier 2015 (fr)

Ils ont assassinés mon adolescence, jusqu’à mon enfance, avec mes « Pilote » tant attendus : Le Grand Duduche de Cabu bien sûr, puis les femmes plantes carnivores de Wolinski dans Hara Kiri, et puis Charb et ses gouttes au nez et son génie de la provocation anti-cléricale, Tignous et ses pifs éléphantesques, Honoré et ses dessins comme des gravures du 19éme, Oncle Bernard, notre presque seul économiste clairvoyant, ceux qui les accompagnaient, ou les protégeaient. Je sais qu’on chiale tous ce soir, on était si nombreux, c’est nous.

1. Je suis Charlie

2. Je suis Charlie

3.Je suis la liberté

Линия 3, вокруг Пушкинской площади

En route vers une place Krasnaya, ou une avenue Pouchkine, passant sans doute par une Karl Marx Propect, ou Sotsialistichesky Av dans la nuit sibérienne.

1-Ligne 3

2-Le Médaillé

3-Comme à la maison

La Guerre et la Paix, à la lumière de bougies soufflées derrière la buée des cadres de trams, la dernière débâcle ne touchera jamais à l’élégance, les Médailles du mérite défilant dans l’Histoire des façades, on entend les sabots de la charge des cosaques, les marteaux d’acier des chaudronniers du Potemkine, le chant des locomotives, le silence des traineaux.

Barnaul. Sibérie Occidentale. Russie. 2007.

Comme dans un songe

Sur les routes de Mother India, klaxonnés, bousculés, essorés, émerveillés, remués, jusqu’aux matins du monde.

Comme dans un songe.

மதர் இந்தியா சாலைகள் ஆச்சரியமாக.

On the roads of Mother India, honked, rushed, drained, amazed, stirred, until the morning of the

world.

На дорогах Матери Индии, сигналят, толкаются, поражаются, удивляются  в каждое утро Мира…


1-Le Virage

2-On nous attends

3-Un matin du monde

 Inde. Tamil-Nadu 2013-2014.

Les Fleurs d’Oranger de Calabre