Chapoullié Blog

Le Solitaire de l’Umfolozi

A la recherche des éléphants sur la piste de l’Umfolozi, il ne faut pas sortir de la voiture, jamais. Mais comment résister et comment ne pas s’approcher dans  les fourrés pour lui tirer le portrait avec un vieux Polaroïd 195 à soufflet ? Un vrai portrait au 40mm.

Alors je l’ai fait, quitter la voiture et la piste, même de quelques mètres c’est très imprudent, et j’ai eu de la chance.

Après s’être laissé photographié, je rembarque tout excité tout seul dans la savane avec mes deux négatifs frais dans la poche et à ce moment là il décide de me donner une leçon. Sans me laisser le temps de faire demi-tour, il me rejoint sur la piste, se met face à la voiture, frappe le sol de ses pattes de devant, secoue les oreilles. Je comprends le message, pas le temps de faire demi-tour, je fonce en marche arrière, il se met en branle et me galope droit dessus; la voiture zigzague, je la contrôle à peine, le son aigu caractéristique de la marche arrière à pleine force, il se rapproche, je commence à me dire que cette fois-ci ma Bonne Fée m’a abandonnée, je m’imagine le pire, la tôle froissée, voiture renversée, et moi… et puis,  il ralentit, satisfait sans doute d’avoir chassé ce petit gêneur qui a dérangé son déjeuner et subitement s’engouffre à droite, dans la savane.

    Ai-je compris la leçon, me connaissant…?  En tout cas il m’a offert un beau portrait. Merci Grand Solitaire.

 

 

 

 

 

 

La Nuit de l’Orénoque.

Tout parait calme, incendie d’étoiles

éternel, éloigné, sans fin, sans crainte

 les singes hurleurs, leurs vociférations glaçantes

et puis oubliées

pirogues et tonka

 

Venezuela

Elle plonge et la Voie Lactée

De Marie-Galante à Nosy Be, la Voie la plus directe

Le Livre qui ne voulait pas s’effacer. Page.

Le Grand Nu Somptueux

Ou une mécanique rêvée de la séduction.

Parfaite.

Paris.

China OP

Ça valse, martèle, grince, rouille, pousse, visse, scie, soude, enfonce, creuse, colle, cimente, échafaude, s’élance, gonfle, s’étend, s’envole.

 Idéogramme au casque

Ça crie, ça s’appelle, ça sonne, ça rigole, ça souffre, ça mange, corps vivant de ferraille, colossal, affamé, mille lances vers le ciel, conquête.

Opéra de Pékin, Beijing 2003.

 

Le livre qui ne voulait pas s’effacer. Page

Elles rentrent de l’école.

Elles rentrent de l'école

Un courant d’air qui chuchote. Un souffle de pigments. L’été est partout.

Rien ne s’arrêtera.

 Tamil Nadu. India. 2013.

Paris est Charlie

7 janvier 2015. République.

2.Elle est Charlie

11 janvier 2015. Nation.

1. Elle n'y croit pas

Среда, 7 января 2015

Они убили мое детство, с моими  « Пилотами », которых я так  ждал каждый раз: конечно  « Большого Дюдюша »  Кабю, затем женщины плотоядные растения Волинского в Хара Кири, и затем Шарб и его капли в нос и его гений антиклерикальной провокации, Тиньюс и его насмешки, Оноре́ и его рисунки как гравюры  19-го века,  дядя Бернард, наш почти единственный экономист ясновидящий , и те которые сопровождали  или защищали их . Я знаю, что все  тем вечером плакали, нас было так много,  это были мы.

1.Il regarde

2.Elle brandit

3.Charlie's Angels

4.Les fleurs

Miercuri, 7 ianuarie 2015 (ro)

Ei au ucis adolescența mea, până la copilărie,  cu « Pilote » -urile mele atât de așteptate: bineînteles  Marele Duduche de Cabu, apoi femeile plante carnivore de Wolinski în Hara Kiri, și apoi Charb și picăturile sale de nas, și geniul său al provocării anticlericale, Tignous și ironiile  sale elefantice, Honoré și desenele sale ca niște gravuri din secolul 19, Unchiul Bernard, aproape unicul nostru clarvăzător economic, acei ce le-au fost alături sau le-au protejat. Știu că toți plângeam în acea seară, eram atât de numeroși, eram noi.

1. Ils pleurent

2.La République

3. Les bougies

 

Mercredi, 7 janvier 2015 (fr)

Ils ont assassinés mon adolescence, jusqu’à mon enfance, avec mes « Pilote » tant attendus : Le Grand Duduche de Cabu bien sûr, puis les femmes plantes carnivores de Wolinski dans Hara Kiri, et puis Charb et ses gouttes au nez et son génie de la provocation anti-cléricale, Tignous et ses pifs éléphantesques, Honoré et ses dessins comme des gravures du 19éme, Oncle Bernard, notre presque seul économiste clairvoyant, ceux qui les accompagnaient, ou les protégeaient. Je sais qu’on chiale tous ce soir, on était si nombreux, c’est nous.

1. Je suis Charlie

2. Je suis Charlie

3.Je suis la liberté