Chapoullié Blog

Le livre qui ne voulait pas s'effacer

Faut pas rigoler, mais bien sur que si !

Il y a des sorcières partout, mais certaines sont bien plus impertinentes que d’autres, voir pertinentes

Et incontrôlables, pourtant elles ne m’ont pas dévoré, malgré tous les avertissements effrayants qui ont jalonnés ma route jusqu’à elles

seulement amusées

Township de Crosstown, Cap Town, Afrique du sud 1999

Temps toujours Moderne

Pignons du Tour, ressorts en dérailleurs

Mécanique d’horlogerie, souvenirs d’écrans, siccatif flamand sur éclaté de roues dentées

Tension de cordes finalement plutôt bien accordées de Précision

Comprenne qui le voudra bien, tant appris à attraper les mots au vol, emporté par Murat et Bashung



Paris, 20ème siècle

Leslie. Paris 1988

C’était il y peu, et pourtant…

On pouvait marcher, conduire, manifester, admirer, aimer, s’énerver, regarder, voir l’histoire…

… on pouvait traverser la Seine, on se promenait, passait de Montparnasse à Montmartre, tout naturellement, marchant, flânant, se pressant

On photographiait rue du Temple et développait rue Delambre, dans les pas et rues de nos ainés

De jour, de nuit

C’était il y a peu



Le Pêcheur, le Dalmatien et les deux Océans

Cap Agulhas. Afrique du Sud 1999

Tout au bout du bout du bout du monde africain, le Cap Agulhas

Le Cap des Aiguilles, la véritable rencontre d’entre les deux grands océans, monstres d’histoires et d’aventures, l’Indien et l’Atlantique

La fureur et la paix

De l’intime et de l’universel






Think. Aretha Franklin


Je vole, ils voguent, il marche

Madagascar 2015

Nous avons toujours à aller quelque part

de maison à maisons, de village en villages, de route en routes

depuis toujours



J’passe pour une caravane. Bashung



La Guitare

Énervée du 17 juin.

Étrangement c’était son nom de naissance.

Le fut-elle réellement ?

Non, il lui suffit d’être rêvée, et de clore ce cruel mois de mai.

Le chanteur nous a quitté, mais qu’est-ce qu’il nous a fait ?






Calme et Tranquille

Noël aux balcons

Encres, pixels, pastels

Gravure de tirage

Fin d’hiver




Et soudain Éole….

…apparût.

Des d’années à l’espérer. A scruter à travers autant de hublots. J’en avais croisés pourtant de multiples, dieux, gargouilles et autres farfadets, mais d’Éole point.

Et voila qu’enfin la chance vint à 12 000 pieds par dessus la Méditerranée.

On le devine fraichement échappé du Petit Théâtre de Marie-Antoinette aux toiles bleu azur de décors surannés, que j’apercevais enfant, derrière les vitres empoussiérées du château.

Flanqué de sa Cour nébuleuse, chimères aux joues bien remplies, zéphirs, souffle, brise, tempête, gargouilles et trompettes. Une rencontre de 7eme ciel.

…attendue


Circa 2015


D’Ouest en Contre-Est



Des matins du monde, crépuscules, Nord, Sud, de l’Indien, de l’Atlantique

La Goélette, en traversée plein Ouest, la mer d’Iroise, le petit grain caressant le coucher

Le Bromo plein Sud, fumant son souffre de la première aube, s’ébrouant sans colère






La Stratocaster Enchantée



A la recherche désespérément du vrai rouge, et bien sûr du riff absolu.

Ou du vrai riff et du rouge absolu.

Du riff absolu complètement rouge

Enfin, vous aurez compris

.