Denis Chapoullié

Rue Denis Chapoullié by the way

Линия 3, вокруг Пушкинской площади

En route vers une place Krasnaya, ou une avenue Pouchkine, passant sans doute par une Karl Marx Propect, ou Sotsialistichesky Av dans la nuit sibérienne.

1-Ligne 3

2-Le Médaillé

3-Comme à la maison

La Guerre et la Paix, à la lumière de bougies soufflées derrière la buée des cadres de trams, la dernière débâcle ne touchera jamais à l’élégance, les Médailles du mérite défilant dans l’Histoire des façades, on entend les sabots de la charge des cosaques, les marteaux d’acier des chaudronniers du Potemkine, le chant des locomotives, le silence des traineaux.

Barnaul. Sibérie Occidentale. Russie. 2007.

Comme dans un songe

Sur les routes de Mother India, klaxonnés, bousculés, essorés, émerveillés, remués, jusqu’aux matins du monde.

Comme dans un songe.

மதர் இந்தியா சாலைகள் ஆச்சரியமாக.

On the roads of Mother India, honked, rushed, drained, amazed, stirred, until the morning of the

world.

На дорогах Матери Индии, сигналят, толкаются, поражаются, удивляются  в каждое утро Мира…


1-Le Virage

2-On nous attends

3-Un matin du monde

 Inde. Tamil-Nadu 2013-2014.

Les Fleurs d’Oranger de Calabre

Les Fleurs d’Oranger de Calabre

Nouvelle aventure

Le vitrail de l’Opéra

A la demande de Paul Andreu, l’architecte du projet, je réalise en 2006 une maquette de vitrail pour les salons du Théâtre National de Chine, la grande salle dite de l’Opéra de Pékin.

Un mur de verre d’une dizaine de mètres de long sur une hauteur de 2,5 mètres. Verre, gravé, et enchâssant en transparence les images que j’ai récoltées sur le chantier au cours des années passées, un vitrail moderne, en forme d’ode au travail des ouvriers bâtisseurs.

Mais, triplement hélas le Grand Krik nous croque as usual, pour des raisons de coûts, ainsi que de circonstances politique, ce projet de vitrail ne verra finalement pas le jour.

4 versions pour mieux envahir l’écran.
1 vitrail opéra

2 vitrail opéra

3 vitrail opéra

4 vitrail opéra

 

Les Roses de Bulgarie. Raconté par Thierry Wasser

Projection

Gravitation et Tungsten

Nous planons

                       Tu voltiges

                                        Il tournoie

Apesanteur

Vous dansez

Je vole

Décodex, 1997.

Chicago Blues Five

Southside Station, Southside Chic, Southside Blues, spider in my web, baby, I’m waiting, sitting alone with my guitare, I’m gonna change this life, babe, je suis venu de si loin, j’entends encore les battements des boogies, les riffs plânant par dessus toutes ces maisons abandonnées, oh babe, comment cela peut-il être possible si près de la grande ville, Muddy se promenait par-là, âme en peine, électrique, I’m going home. To Chicago. Oh babe, pourquoi tout le monde est-il parti ?

I’m back.

1-Southside Station

2-Southside Blues

3-Southside sax

4-Southside Bonanza

5-Southside Strato

6-SouthSide Buick

7-Southside réverbère

Chicago. 2009