Denis Chapoullié

Rue Denis Chapoullié by the way

Tag: Chine

China OP

Ça valse, martèle, grince, rouille, pousse, visse, scie, soude, enfonce, creuse, colle, cimente, échafaude, s’élance, gonfle, s’étend, s’envole.

 Idéogramme au casque

Ça crie, ça s’appelle, ça sonne, ça rigole, ça souffre, ça mange, corps vivant de ferraille, colossal, affamé, mille lances vers le ciel, conquête.

Opéra de Pékin, Beijing 2003.

 

Le vitrail de l’Opéra

A la demande de Paul Andreu, l’architecte du projet, je réalise en 2006 une maquette de vitrail pour les salons du Théâtre National de Chine, la grande salle dite de l’Opéra de Pékin.

Un mur de verre d’une dizaine de mètres de long sur une hauteur de 2,5 mètres. Verre, gravé, et enchâssant en transparence les images que j’ai récoltées sur le chantier au cours des années passées, un vitrail moderne, en forme d’ode au travail des ouvriers bâtisseurs.

Mais, triplement hélas le Grand Krik nous croque as usual, pour des raisons de coûts, ainsi que de circonstances politique, ce projet de vitrail ne verra finalement pas le jour.

4 versions pour mieux envahir l’écran.
1 vitrail opéra

2 vitrail opéra

3 vitrail opéra

4 vitrail opéra

 

China Op ou le Chaos Magnifique

Quand le labeur est théâtre, le chaos magnifique, l’architectonique des rêves inscrit dans le squelette du bâtiment en devenir, dans la chorégraphie du travail.

Idéogramme, échaffaudage

A chaque fois que, spectateur, je photographiais ce chantier, ces hommes, je me demandais comment leur rendre la pareille, rendre grâce à ce ballet, cette grâce qu’ils ne soupçonnaient pas dans la rudesse de leurs tâches, grâce que je recevais comme un présent.

K2, Structures

La seule réponse était d’accrocher ces images sur leurs grues, j’ai failli y arriver….

Cages et Jéricho

Beijing 2001-2005. Construction du Grand Théâtre National de Chine. Chine

Paul Andreu architecte.

Le Poilu

Une autre sorte de beauté, une autre sorte d’icône, sortie tout droit de notre mémoire collective d’ici, et pourtant photographiée, à un siècle près et 10 000 kms des champs de la Marne et des tranchées de Verdun.

Image

Un autre genre de  » Poilu « , une chair bien humaine, mais à béton, fier et épuisé, arraché lui aussi à sa campagne, pour la gloire de son pays, au-dessus de toutes les autres, plus haute que tout les skylines d’Amérique, une nouvelle Chine.

Image

 Pékin 2002.

Sur le chantier de la construction du Grand Théâtre National de Chine.

La Cloche Rouge

Bon allez au boulot, à Paris comme à Pékin, au coup de cloche, ici comme là-bas… bon, enfin, presque….

Image

Construction du Grand Théâtre National de Chine. Beijing 2003