Denis Chapoullié

Rue Denis Chapoullié by the way

Category: Scène

Gravitation et Tungsten

Nous planons

                       Tu voltiges

                                        Il tournoie

Apesanteur

Vous dansez

Je vole

Décodex, 1997.

And Now, by Popular Demand

Une Créature…

Directement sortie de la cuisse de l’Univers.

Du cinéma, du vrai, du théâtre, retour à Versailles.

Créature Vivienne Westwood

Le grand salon du Grand Hotel, rue de la Paix, plus beau qu’au Monopoly.

 Molière sans texte, des couronnes, doubles ailes, la cour, ça frémit, on se presse, tout brille.

 Les créatures de Vivienne Westwood.

 Paris 2000.

 

Une petite danse

Allez, une petite pour regarder passer le temps, joliment épinglée dans la poursuite.

 Christine au rideau

Une jolie bien arrondie, une jolie danse en or et quadrichromie en masque premier,

St Denis 1996. Decodex. Danse. Femmes. Mode.

Mise à Feu

Mise à feu, 21ème siècle aux Beaux-Arts, La Pompadour ou l’Autrichienne, ou la Kelly, des jeunes femmes, du mélodrame, du cinéma, du travail, du velours, des pages tournées, regardées, apprises, de l’histoire, des racines, Versailles et Hollywood, les miroirs, la projection, la lumière, Dior, Galiano, de la photographie, des histoires, de la pellicule, des arabesques, des pixels, une réflexion pour finir.

Image

1--Superbe ToOns-Modifier©Chapoullié

1--Haute Couture 2000-1181-Modifier-Modifier

1--flechess-Modifier-Modifier©Chapoullié

Dior, du Galianno et Chapoullié.

Paris 2001.

Iggy Pop

 Il y a l’Iggy qui crache sur la foule, bondit de la falaise des Marshall, vole sur les mains adorantes, planant sur  les pogoteurs, mur du son implacable, qui fait le show, en bon professionnel, puisque le public, jeune, qui se presse devant la scène l’aime Iguane, l’aime méchant, la langue tirée. Alors il donne.

Image

Et puis il y a l’Iggy d’avant ou après la scène, disponible, courtois, attachant. C’est sans doute l’un des personnages de la scène rock, le plus agréable, j’ose dire gentil, ben oui Iggy, qu’il m’ait été donné de portraiturer. Image

Un séjour de 3 jours au festival de Birmingham, Alabama en 1999 pour les Inrocks.

Iggy toujours prévenant et attentif au photographe frenchie que j’étais, venu de si loin pour le photographier, s’enquérant de mes besoins, de transports, de repas, de pass dans la zone backstage du concert, d’une bonne position sur le côté de la scène. Jamais vu ça avant, et si éloigné de l’organisation habituelle des concerts, quasi militaire dorénavant, et particulièrement aux États-Unis.

 Iggy Pop

Un bel Iggy. Rock.

Le Like ou la Vie

Tu cliques ou sinon ?
Double Radio 1
Allez hop,

Double Radio 2

Et que ça saute !

Décodex, Christophe Salengro, Paris 1997, DCA/Découflé, Denis Chapoullié

VolDeCarréJauneàl’ÉcorchéDeKrishna

¶ß_†<é__û¢1/4#_5Ú___ô1_èúgöâ___†sê2_?céck˙_í__(_y_£_1/4

êmXáOÖ___=O_¯sS_H_]_á) ˚_rÆ1/„ïqp_3 ≠

ént_¯¢8___ù_i_&k__1/4„_ _7_k__Ö~Ö_L_é%ô|â_____˙z_2_ëå_j_mj___B_c^F_)ê__mmöBOEiè@=Ú2òÄ_@_R9Ak$_JÛï_u ≠=v_ê____é®éaähLì_+BBGnC¶JZë[ cV_H†Vä+tèò_d__îé__PcZéùi__Fî

≠pOô____M-__ñM*__Çé#r)M®:e¶;_c{&˜__â

ÉcorchéedeKrishna

mX#O=OsSH]ׇ)#;#{U[sˤZ#2ܴl##EI+Bz~#+9#,      :-0)   #/qp3#s͈#^P#˿3#9#w#nt8ǝi&k###Y.#7k_~LÎ%|####z2̑jm#j#Bc^#F)mmBOE#i@=2@R9Ak$Ju#U#c

K#wB#QٰqBtO1D T%#6#tF܁q#1#Pcdqm+#I#lca+:f9.-#n<fw낟#,3c8_  = » »  0@$;##g= » » $19@##= » »  o0<*٧&<span= » » class= »hiddenSpellError » pre= » »>4ӵec

Ŵ##X2Z++;+D#̌d I#2ᔿ##RHK$d7##[u{#Z

img class= »size-full wp-image » id= »i-315″ alt= »Image » src= »http://chapoullieblog.com/wp-content/uploads/2013/09/volcarrc3a9jaune-22.jpg?w=650″ />

 Danse, Décodex, PARIS, DCA/Découflé

1997

Ils dansent ensemble…

Image

Christine et Éric.

Ils ne sont pas amants mais ils dansent ensemble.

Chacun d’eux sait combien sa confiance en l’autre, en ses gestes, les réceptions comme des embrassades, les sauts, les courses, est sœur de l’abandon amoureuse. Ils l’ont si souvent ressenti.

Lorsque je retrouve cette photo, je revis cette émotion si pleine qui parcoure toutes les coulisses d’un théâtre, au noir, alors que la salle est déjà pleine de l’attente du public, qu’on est comme dans l’ombre si excitante d’une cabane d’enfant, ravi d’être si bien caché, je sais que je ne suis pas un danseur, je suis un invité, un ami qui se glisse tout près, que je ressens  ma chance d’être dans cette intimité si fragile et si dense, je ressens moi aussi le trac et l’excitation. Eux, se préparent à se laisser aller ce soir encore à la confiance absolue. A la voir, on comprend qu’elle s’en amuse, elle le défie tendrement, elle sait comme il est doux. Lui est si calme, il aime rassurer. Moi je sais que déjà ils s’abandonnent, je vois la lumière en face qui les transpercent, c’est déjà le spectacle.

Pendant ce temps on entend le public s’installer, comme un orchestre qui s’accorde, un animal qui frissonne.

C’était en 1996, alors lors de la tournée du spectacle Decodex de la compagnie DCA, au théâtre de Chambery. Avec Christine Bombal et Éric Martin.